Edouard-Raymond Fabre | Le Québec, une histoire de famille

Edouard-Raymond Fabre

Homme politique

 

Né dans un milieu modeste le 15 septembre 1799, Édouard-Raymond Fabre débute comme commis à la quincaillerie à l’âge de 14 ans. Pendant 9 ans, il apprend les rudiments de la gestion d’un commerce. Après un séjour à Paris, il ouvre, en 1822, sa librairie qui deviendra le point de rencontre de l’élite nationaliste de Montréal, dont font notamment partie Louis-Joseph Papineau et Louis-Hippolyte Lafontaine. Patriote, il est de la création de plusieurs instances, dont la Banque du peuple et l’Association de la délivrance qui vise à rapatrier les condamnés exilés en Australie. (Fabre sera lui-même emprisonné en 1838). Maire de Montréal de 1849 à 1851, il verra, impuissant, le Parlement du Canada incendié lors d’une manifestation virulente des Torries (anglophones et protestants). Victime du choléra, il meurt le 16 juillet 1854 à 54 ans. Son fils Édouard-Charles deviendra le premier archevêque de Montréal. Son autre fils, Hector, sera le premier représentant du Québec à Paris.

Lignée ancestrale

Dates de mariage

Raymond Fabre

14 novembre 1757

Marie-Josephte Bayard/Baillard
Pierre Fabre

20 janvier 1794

Marie Anne Lamontagne

Edouard-Raymond
Fabre

En vedette

Voyez la capsule de la
famille de la semaine

Visionnez
la capsule

Devenez membre gratuitement

du premier réseau social
sur la généalogie
au Québec !

Inscrivez-vous